Aujourd'hui, 28 février est la Journée Internationale des Maladies Rares instituée en 2008 pour sensibiliser la communauté internationale au sujet des maladies rares, c'est-à-dire celles dont la prévalence, entendue comme le nombre de cas présents dans une population donnée, ne dépasse pas un seuil fixé (dans l'UE le seuil est fixé à 0,05% soit 5 cas pour 10.000 personnes).
Peu de personnes peuvent être touchées par une maladie rare, mais il y a globalement de nombreux patients rares, à tel point qu'on estime que dans l'Union européenne, plus de 30 millions de personnes pourraient être touchées par l'une des plus de 6 000 maladies rares connues à ce jour.
Parmi celles-ci se trouve l'Algodystrophie, une pathologie multisymptomatique due à une stimulation anormale du système nerveux encore difficile à diagnostiquer et à traiter. Les causes de l'Algodystrophie, en fait, sont pour la plupart inconnues, même si elles surviennent souvent après un événement traumatique pour un nerf ou un tissu mou ou après l'enlèvement d'un plâtre.
Dans sa forme la plus typique, l'Algodystrophie se manifeste par une douleur régionale dans les membres (mains, épaules, pieds) qui peut s'accompagner d'œdème, de changements de température dans la zone affectée, de changements de sensibilité et de transpiration excessive. Il s'agit de manifestations non spécifiques et génériques qui peuvent donc être facilement confondues avec d'autres maladies. 
Pour cette raison, il est important de consulter un médecin le plus tôt possible afin d'arriver à un diagnostic correct. Pour ce faire, les investigations instrumentales sont particulièrement importantes, comme la scintigraphie osseuse, qui est la méthode diagnostique capable de fournir plus tôt des informations utiles pour reconnaître l'Algodystrophie.
Une fois la maladie diagnostiquée, une action thérapeutique immédiate est essentielle pour arrêter les symptômes et éviter la chronicité de la maladie. La première étape de la thérapie consiste à arrêter le symptôme douloureux en prenant des médicaments. Cependant, les médicaments peuvent ne pas être pleinement efficaces et sont donc souvent accompagnés d'autres traitements tels que la magnétothérapie. La magnétothérapie, en fait, est considérée comme extrêmement utile dans les cas d'Algodystrophie. Son effet analgésique marqué, surtout dans les hautes fréquences, la rend particulièrement indiqué pour soulager tous les types de douleurs, y compris celles liées à cette maladie. Les ondes électromagnétiques interviennent également sur la zone affectée en réduisant l'inflammation, en oxygénant et en régénérant les cellules et en améliorant les performances motrices. Pour les mouvements, la physiothérapie est également très importante, car elle peut être utilisée pour éviter les dommages liés à la non-utilisation ou à la mauvaise utilisation de la partie du corps affectée par la maladie.  

Demander des informations

Nous restons à votre disposition pour toute question ou demande d'information. Contactez-nous directement ici et nous répondrons au plus vite.
Saisir le prénom et le nom
Saisir une adresse électronique valide
Saisir un message
Il est nécessaire d'accepter les termes et les conditions

Salut,

les informations contenues dans ce site sont réservées aux opérateurs professionnels et non aux simples utilisateurs.

Confirmez-vous que vous êtes un opérateur professionnel?

Si vous souhaitez enregistrer un produit, vous pouvez cliquer directement ici: